1er mai et Fête du Travail, un point-info monde…

image_muguetLa fête du travail est un jour férié qui commémore un premier mai de 1886 où les syndicats américains appelèrent plus de 400 000 travailleurs à manifester pour l’obtention de la journée de huit heures.

Depuis, le premier mai est traditionnellement la journée dédiée aux revendications sociales et aux défilés.

 

Pourquoi le 1er mai est la fête du Travail ?

1er mai 1886. Ce samedi à Chicago, un mouvement revendicatif pour la journée de 8 heures est lancé par les syndicats américain. Une grève, suivie par 400 000 salariés paralyse de nombreuses usines. La date du 1er mai n’est pas choisie au hasard. Il s’agit du “moving day”, le jour où traditionnellement, les entreprises américaines réalisent les calculs de leur année comptable.
Le mouvement se poursuit et le 4 mai, lors d’une manifestation, une bombe est jetée sur les policiers qui ripostent. Bilan : une dizaine de morts, dont 7 policiers. S’en suivra la condamnation à mort de cinq anarchistes…

Jeudi 1er mai 2014 et Fête du Travail, un point-info du monde

Des millions de personnes battent le pavé ce jeudi,  dans le monde pour la Fête du Travail, dans un contexte parfois tendu, comme à Istanbul, où des heurts entre police et manifestants ont éclaté un an après la vague de contestation qui a secoué la Turquie.

 Les célébrations du 1er Mai ont aussi été perturbées au Cambodge où les syndicats avaient appelé à manifester pour soutenir des ouvriers du textile en grève dans deux zones économiques spéciales près de la frontière avec le Vietnam...

En Asie, des manifestations sont organisées en Indonésie ou en Malaisie : à Kuala Lumpur, des milliers de personnes ont défilé pour protester contre un projet de nouvelle taxe mais aussi contre la condamnation en appel du dirigeant de l’opposition malaisienne Anwar Ibrahim, accusé de sodomie et acquitté en 2012. Mais les cortèges fleurissent aussi dans les économies parmi les plus développées de la région, à Hong Kong, Singapour, Séoul ou Taïwan, où l’augmentation du coût de la vie, et en particulier le prix exorbitant du logement, creusent les inégalités.

En Europe, de nombreux défilés marquent traditionnellement le 1er Mai, «journée internationale des travailleurs« née lors du mouvement pour la réduction du temps de travail, à la fin du 19e siècle, aux Etats-Unis.

En France, les syndicats défilent sous des bannières différentes pour la deuxième année consécutive. La CGT et FO battent le pavé ensemble à Paris contre le plan d’économie de 50 milliards d’euros annoncé par le Premier ministre Manuel Valls, tandis que la CFDT et l’Unsa se rassemblent dans la capitale sous le signe de l’Europe…

L’Espagne, qui sort timidement du marasme économique et reste minée par un chômage record, descendra également dans la rue avec des manifestations à Madrid et dans plus de 70 villes.

Défilés également en Grèce et en Italie où le jeune chef du gouvernement, Matteo Renzi, a fait vœu de redonner la confiance aux Italiens qui sortent tout juste de plus de deux années de récession.

A Moscou, environ 100 000 personnes ont défilé sur la Place Rouge, renouant avec une tradition datant de l’Union soviétique en pleine vague de patriotisme en Russie exacerbée par la crise ukrainienne…

 

Sources :
www.linternaute.com
Extraits article du journal LeParisien.fr
AFP.

Top