Journée préparatoire 18 nov 2014

 images_orange carré

Ce mardi 18 novembre 2014 s’est tenue une seconde journée préparatoire au colloque des 11 et 12 juin 2015.


Une vingtaine de participants (chercheurs, enseignants-chercheurs, inspecteurs du travail, médecins du travail, experts auprès des CHSCT…) ont échangé de façon approfondie autour d’une expérimentation originale en matière d’action sur la santé au travail.

 

Image_A nous de parlerLa communication inaugurale a rendu compte de l’expérimentation développée depuis avril 2012 par l’équipe du Centre de recherche sur le travail et le développement (CRTD, Cnam, Paris) dans l’usine de Renault à Flins, à travers la conception d’un prototype organisationnel (basé sur l’élection d’opérateurs référents pour traiter les problèmes soulevés et analysés par les opérateurs) dans l’atelier de montage des portes, qui a ensuite été généralisé à l’ensemble du département montage.

 

Jean-Yves Bonnefond (psychologue, CRTD) a d’abord présenté de façon approfondie la démarche d’intervention qui consiste à agir à partir d’un dispositif clinique d’institution du dialogue sur le travail réel dans l’entreprise, à plusieurs niveaux. Il est revenu sur les principes directeurs de cette démarche (développer les ressources personnelles, collectives et organisationnelles, plutôt que prévenir les risques; la qualité du travail comme enjeu central de la santé et de la performance…), ainsi que sur ses différentes phases (analyse des postes de travail, mise en place du dispositif, généralisation à l’ensemble du département).

Cette présentation a été complétée par deux acteurs de ce dispositif: Lhamouine Belkacem, de la Direction Qualité des Fabrications, et Laetitia Paineau, opératrice référente.

 

Image_discussion négociationDans une ambiance à la fois studieuse et conviviale, s’est alors engagée une longue discussion collective particulièrement riche qui a permis à chacun de faire part de ses interrogations quant aux enjeux et aux difficultés d’une telle expérimentation, offrant ainsi aux intervenants de préciser le sens qu’il donne et les enseignements théoriques et pratiques qu’ils dégagent de cette expérience.

 

Les intervenants sont repartis contents d’avoir pu présenter leur expérience et d’avoir eu de nombreux retours pertinents et intéressants. Les chercheurs ont pu décortiquer une expérimentation et la confronter à leurs réflexions développées dans le cadre de champs disciplinaires très différents (psychologie, sociologie, gestion, ergonomie…).

 

L’intérêt et la profondeur des échanges doivent beaucoup au dialogue recherche / action qui a pu ainsi se développer et permettre une réflexivité de chacun sur ses propres pratiques ou ses propres cadres théoriques. À bien des égards, cette journée fut un test concluant de la formule qui sera généralisée lors du colloque des 11 et 12 juin 2015 !

 

Consulter la page dédiée à la Première Journée Préparatoire, celle du 4 mars 2014, en cliquant sur ce lien.

 

 

Le Groupe d’études sur le travail et la souffrance au travail (GESTES) est un réseau interdisciplinaire regroupant plus de 200 chercheurs, de plus de 30 laboratoires et unités de recherche, et plus de 20 Etablissements d’enseignement et de recherche d’Ile de France. L’action du Gestes est soutenue par la région Ile de France.

 

Top