Sous-traitances :
deuxième « mardi » du Gestes le 4 décembre

Le DIM Gestes organise ce 4 décembre 2012 son deuxième “mardi”. Le séminaire aura lieu de 13h30 à 15h30 dans les locaux du CNAM, 41 rue Gay Lussac, dans le 5ème arrondissement de Paris. Venez nombreux ! 

Bruno Tinel, Corinne Perraudin, Nadine Tévenot et Julie Valentin, économistes au Centre d’économie de la Sorbonne (Paris I) présenteront certains de leurs travaux sur la sous-traitance. Michèle Tallard, sociologue à l’IRISSO – Paris Dauphine (et non de l’IRISES, comme indiqué par erreur sur notre affiche), sera discutante.

Les relations interentreprises sont marquées par les rapports de force, ce qui a des répercussions sur la gestion de l’emploi. Le recours à la sous-traitance conduit les donneurs d’ordres à planifier et contrôler l’activité des sous-traitants, ce qui crée une chaîne de dépendance économique interentreprises. Cette chaîne de dépendance influence la structure des qualifications d’une part et le niveau des rémunérations d’autre part : les entreprises qui sous-traitent externalisent le travail d’exécution et versent des salaires plus élevés à leurs salariés, et ce d’autant plus qu’elles ne sont pas elles-mêmes preneurs d’ordres. Par ailleurs, on peut aussi mettre en évidence que la sous-traitance relève d’un évitement du droit du travail, ce qui se traduit par l’éclatement du collectif de travail.

À lire pour préparer cette séance : (cliquez sur les images pour télécharger les documents)


Top