OIT “Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail” le 28 avril 2016

La Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail a lieu tous les ans, le 28 avril. C’est une campagne internationale destinée à promouvoir un travail sûr, salubre et décent. Cette Journée constitue un outil important pour sensibiliser l’opinion à la façon de rendre le travail sûr et salubre et à la nécessité de donner un plus grand poids politique à la prévention des risques professionnels.

Poster 2014

Aujourd’hui, 865 000 personnes seront blessées ou décèderont sur leur lieu de travail. Chaque année, 2800 milliards de dollars sont absorbés par le temps de travail perdu, le coût des traitements, des indemnités versées et de la rééducation suite aux blessures et aux maladies professionnelles. Il est de notre responsabilité à tous de s’assurer de conditions et d’environnements de travail décents, sûrs et salubres.

Une culture nationale de sécurité et de santé au travail est une culture où le droit à un milieu de travail sûr et salubre est respecté à tous les niveaux, où les gouvernements, les employeurs et les travailleurs participent activement à sécuriser l’environnement de travail par la mise en place d’un système de droits, de responsabilités et d’obligations bien définies, et où le principe de prévention se voit accorder la plus haute priorité.

Depuis 2003, l’Organisation internationale du Travail (OIT) célèbre la Journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail le 28 avril dans le but de prévenir les accidents et les maladies en milieu de travail en tirant parti de ses atouts traditionnels que sont le tripartisme et le dialogue social.

Le 28 avril est aussi la Journée internationale de commémoration des travailleurs morts et blessés organisée par le mouvement syndical depuis 1996 partout dans le monde.

La sécurité et la santé dans l’utilisation des produits chimiques au travail

  • Quels sont les principaux risques liés aux produits chimiques?

Les produits chimiques présentent un large éventail d’effets nocifs, qui vont des risques pour la santé comme les cancers et les dangers physiques comme l’inflammabilité, aux risques pour l’environnement tels qu’une contamination généralisée ou la toxicité de la vie aquatique. De nombreux incendies, explosions et autres catastrophes sont imputables à un contrôle inapproprié des dangers physiques liés aux substances chimiques.

  • Progresse-t-on vers une gestion rationnelle des produits chimiques?

Des progrès considérables ont été obtenus en ce qui concerne la réglementation et la gestion des produits chimiques dans le domaine de la sécurité et de la santé au travail mais il faut poursuivre dans cette voie. De graves accidents continuent de se produire et les répercussions négatives sur la santé et l’environnement se perpétuent.
Les travailleurs qui sont en contact direct avec des substances dangereuses devraient avoir le droit de travailler dans un environnement sûr et sain et d’être convenablement informés, formés et protégés.

  • Peut-on facilement évaluer les effets des produits chimiques sur la santé des travailleurs?

Il est difficile de déterminer l’ampleur des effets sur la santé du fait de l’exposition à des substances chimiques. En raison de la complexité à évaluer les mélanges chimiques, les stratégies destinées à prévenir les expositions nocives ont tendance à se concentrer sur les substances chimiques individuelles. Cela se complique encore quand on constate que ces substances peuvent se trouver associées à des mélanges dans la plupart des lieux de travail. Elles sont rarement évaluées ou testées sous forme de mélange. Les normes relatives aux produits chimiques s’appliquent généralement à des substances isolées.

En réalité, les produits auxquels sont exposés les travailleurs sont tellement nombreux que cette approche au cas par cas ne pourra jamais les protéger convenablement. La plupart des travailleurs sont exposés à des mélanges chimiques plutôt qu’à des substances chimiques individuelles, le contrôle des expositions à des mélanges est dès lors primordial pour élaborer un programme de protection efficace. En outre, la tentative d’établir un lien entre l’exposition à des produits chimiques et l’apparition d’un cancer vingt ans après est entravée par un manque d’information sur les conséquences de cette exposition. Il convient donc d’améliorer le recensement des effets résultant de l’exposition aux produits chimiques.

Le dernier rapport de l’OIT, intitulé « La sécurité et la santé dans l’utilisation des produits chimiques au travail » PDF, fait le point sur la situation actuelle de l’utilisation des produits chimiques et de leur incidence sur les lieux de travail et sur l’environnement, notamment les diverses actions entreprises aux niveaux national, régional et international pour y faire face.

Journée mondiale Santé Travail_Vignette

Plus d’information sur la page dédiée à cet événement, sur

http://www.un.org/fr/events/safeworkday/

A

Info relayée par le DIM Gestes, le jeudi 28 Avril 2016.

DIMGestes LOGO

Top