Ouvrage “Diversité et dynamiques des intermédiaires du marché du travail”

Cet ouvrage rassemble les deux études menées conjointement par le CEE LogoCentre d’études de l’emploi, dans le cadre d’un appel à propositions de recherches lancé par Pôle emploi avec le concours de son conseil scientifique.
Il porte d’abord sur la dimension territoriale des intermédiaires du marché du travail. pole emploi logoIl montre la diversité des acteurs dans les territoires, la variété de leurs échelles d’intervention, les formes de complémentarité mais aussi de concurrence qui peuvent se manifester, le rôle souvent central de Pôle emploi, ainsi que la nécessité d’agir de façon coordonnée pour assurer une intermédiation efficace sur le marché du travail et répondre à l’objectif de plus en plus souvent partagé de placement des demandeurs d’emploi.
L’ouvrage porte ensuite sur la dynamique relativement récente à l’œuvre dans le champ du marché du travail en ligne. Elle caractérise le rôle respectif des job boards, des agrégateurs et des multidiffuseurs d’offres. Elle témoigne d’une évolution forte au cours des dernières années, non achevée aujourd’hui, à laquelle Pôle emploi a participé de façon structurante.

Diversité Dynamique Travail_Ouvrage AfficheRésumé :

L’objectif est d’analyser la diversité et les dynamiques des intermédiaires du marché du travail et bâtir une cartographie des acteurs, en privilégiant une approche territoriale. Le parti pris est d’adopter une définition large de l’intermédiation pour deux raisons : d’une part, l’intermédiation n’est pas une catégorie communément utilisée par les acteurs de terrain (ils parlent plutôt de « mise en relation », de « placement », « d’accompagnement »…) ; d’autre part la définition du champ fait partie intégrante du travail de cartographie. Le choix est donc fait de définir les « intermédiaires du marché du travail » comme des opérateurs dont l’activité participe à rapprocher, directement ou indirectement, une « offre » et une « demande » sur le marché externe du travail. Deux systèmes d’acteurs locaux ont été analysés (un territoire rurbain limitrophe d’une grande agglomération régionale et une agglomération située en Île de France). Des entretiens auprès de responsables de structures et d’équipes ont été menés et des observations réalisées dans une agence Pôle emploi. Les relations d’acteurs s’articulent principalement autour du service public de l’emploi La cartographie produite met en évidence la diversité des objets d’échange (informations, flux financiers, demandeurs d’emploi, offres d’emploi) ainsi que l’intensité et la complexité des liens entre les structures. Elle souligne le fait que la plupart des acteurs n’ont pas un accès direct à la fois à l’offre et à la demande d’emploi. Le service public de l’emploi apparaît comme jouant un rôle central. En particulier, Pôle emploi est la structure majeure « d’influence » comme de « support » des relations.

Des acteurs ajustés à différentes échelles d’intervention territoriale

Diversité Dynamique Travail_Ouvrage Graphiques 1Certains acteurs ont un ancrage territorial particulièrement faible, du fait de la mobilité de leur public. Leur échelle d’intervention est très étendue, voire dématérialisée. Outre les intermédiaires en ligne, on trouve surtout dans cette catégorie les intermédiaires qui se destinent aux cadres comme l’Association pour l’emploi des cadres (Apec). D’autres acteurs intervenant à l’échelle du bassin d’emploi ont un ancrage déterminé par le tissu économique local. On retrouve dans cette catégorie les intermédiaires qui se consacrent à des demandeurs d’emploi dont la profession ou le métier est bien identifié et dont les qualifications sont qualitativement ajustées aux opportunités disponibles sur le marché du travail local. Il peut s’agir des agences d’intérim ou des agences locales de Pôle emploi. Des acteurs interviennent à l’échelle plus fine de la commune sur la base du lieu de résidence des candidats. Il s’agit d’intermédiaires qui ont d’abord pour fonction de « collecter » les demandeurs d’emploi avant d’entreprendre de les rapprocher de l’offre, comme les structures municipales ou les missions locales. On va également trouver dans cette catégorie les acteurs chargés d’accompagner les allocataires du RSA ou les entreprises d’insertion par l’activité économique (et plus encore les chantiers d’insertion). Dans ce cadre, les clauses d’insertion (liées notamment aux travaux publics) permettent à ces intermédiaires d’accéder à des offres. Pôle emploi fait figure de cas particulier car il a la capacité d’intervenir à ces trois différentes échelles.

Des modes de régulations variés liés aux échelles territoriales d’intervention des intermédiaires

Diversité Dynamique Travail_Ouvrage Graphiques 2Au sein des intermédiaires de l’emploi, différentes procédures de régulation internes ont pour but de mieux agencer les différentes échelles d’intervention. Un exemple est celui des agences spécialisées de Pôle emploi (agissant à une échelle dépassant le bassin d’emploi) qui ajustent leur intervention et leur organisation en fonction des acteurs qui les sollicitent : des conseillers sont présents dans les agences de proximité et l’équipe MRS (méthode de recrutement par simulation) se déplace sur les lieux proches du recrutement visé. Du fait de la variété des acteurs et des échelles d’intervention, des instances visent à coordonner l’intervention des intermédiaires de l’emploi au niveau territorial. Cette fonction est le fait d’acteurs qui ont la légitimité pour réguler leurs interventions et les ajuster au fonctionnement du marché du travail. C’est le cas des agents de la Direccte. Un cas d’application complexe est celui de l’accès aux employeurs qui soulève des difficultés récurrentes sur le rôle respectif de chacun, Pôle emploi apparaissant ici comme un acteur central. La régulation se produit aussi au sein d’instances SURTITRE locales de coordination (sur la formation, le RSA, les Structures d’insertion par l’activité économique (SIAE), …) sur les questions d’orientation des publics ou d’accès aux clauses d’insertion notamment. Des partenariats bilatéraux pour le repérage et l’orientation des publics se font jour, centrés sur les actions visant un public peu mobile et généralement peu qualifié, soit pour en faciliter le repérage (jeunes) soit pour développer des services (bénéficiaires du RSA). […] lire la suite en téléchargeant le PDF, ici.

Info relayée par le DIM Gestes, le vendredi 4 novembre 2016

Logos facebook twitter Gestes

Top