W’n’Roll : Table ronde n°1

WnR-Table 1

SERVEZ VOS PLACES en cliquant ici !

La chanson est un fait social. Militante ou contestataire, réaliste ou satirique, la chanson a toujours traduit les espoirs et les peines, les révoltes et les combats, soutenu des causes, accompagné l’histoire, marqué les époques et la couleur du temps. Dans son Essai sur l’origine des langues Rousseau affirme que « Chanter, fut la première façon de parler » (Essai, chap. II).

WnR_Tab4

C’est qu’en chantant il est permis de défendre des causes, de condamner ce qui nous paraît devoir l’être, de saluer des avancées, d’exprimer des points de vue, des sentiments, des sensations et de les partager avec d’autres … La chanson s’adresse d’abord  à l’intime enfouit au plus profond de nous, sans détours, elle nous touche … puis elle a en même temps cette vertu d’entraînement collectif. C’est que l’on n’écrit pour soi : on écrit pour témoigner, pour interroger, pour provoquer … La  chanson est, comme la musique qui la sous-tend, un « cri qui vient de l’intérieur » mais ce cri s’origine souvent dans le spectacle du monde … Ce monde qu’elle décrit lui confère alors un rôle social : nombre de chansons retracent des crises politiques et/ou sociales, racontent des révolutions, font part de résistances collectives, jusqu’à pouvoir incarner dans un hymne l’identité même d’une nation. « La chanson dit beaucoup plus de choses qu’on ne croit, beaucoup plus de choses qu’on n’en perçoit immédiatement sur les êtres, les passions et les rapports sociaux » .

WnR_Tab3

Et parmi ces rapports sociaux, il y a celui du travail, incontournable, en raison de sa place essentielle et centrale dans la vie de chacun. Les auteurs-compositeurs semblent s’être emparés du thème du travail avec passion, avec colère, avec espoir, mais rarement avec le sourire. Car quelles que soient les époques, les styles musicaux, une majorité de chansons dépeignent le monde du travail comme un univers sombre, comme une activité asservissante, une contrainte en somme. Certaines dénoncent la façon dont les sociétés modernes nous amènent à travailler toujours plus, toujours plus vite, toujours plus dur, d’autres évoquent les conditions de travail et de vie difficiles des ouvriers ou décrivent les nouvelles contraintes des cols blancs. Source de souffrance, de désillusion plus que de satisfaction … le travail fait défaut … autant qu’il fait débat.

WnR_Tab2

Cet angle de traitement interroge. Ces chansons sont-elles le reflet d’un sentiment collectivement partagé sur le monde du travail ? Un miroir pas si déformant que ça des réalités sociales ? Mettent-elles des mots sur l’état du lien, du dialogue social en France ? Sont-elles autant de signaux d’alertes sur l’état du Travail, sur le marché de l’emploi et autant d’interpellations à porter un regard différent, bienveillant sur les femmes et les hommes -ressources infiniment humaines ? Portent-elles (donnent-elles) la parole de ceux qui en seraient privés, pour attiser les consciences, pour s’adresser par une voi(e)x différente aux citoyens mais aussi aux politiques ?

WnR_Tab1

A

Sourcehttp://work-n-roll.com/ 
Contact :
Pour toute question,prenez contact à l’adresse suivante  : workandrollm2@gmail.com

images_ile de france etoileA

L’événement Work’n’roll est une des actions de valorisation et de diffusion de la recherche du DIM Gestes.

Le DIM Gestes est un programme de recherche publique, sur financement du Conseil régional d’Île-de-France.

Mise en ligne le 24 février 2016

DIMGestes LOGO

Top